Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juillet 2007 2 10 /07 /juillet /2007 16:57

Ingrédients pour 6 personnes

Pour le gaspacho (inspiré d'une recette de Cyril Lignac):

1,5 kg de tomates bien mûres (choisir des tomates de pays qui ne sont pas farineuses)

1/2 poivron vert et 1/2 poivron rouge

1/4 de concombre relisson

1 gros oignon doux (des Cévennes ou de Lézignan)

1/4 d'ananas

2 c. à soupe de vinaigre de Xéres

2 c. à soupe d'huile d'olive (Moulin Paradis à Martignargues)

6 gouttes de tabasco

Sel  (QS)

Quelques fèves fraîches

 

 

Pour le croustillant de brousse:

3 feuilles de brick

200g de brousse de brebis

2 c. à soupe de ciboulette ciselée

Sel et poivre 5 baies

Un peu d'huile de tournesol

 

 

Préparation

Préparez le gaspacho la veille pour qu'il soit bien frais :

Pelez le concombre. Lavez les tomates et les poivrons. Enlevez les graines des tomates, concombres et poivrons. Enlevez la peau et les "yeux" de l'ananas, ainsi que le coeur. Epluchez l'oignon. Coupez le tout en morceaux et mixez très finement.

Passez le liquide obtenu au chinois. Rajoutez le vinaigre, l'huile d'olive, le tabasco et salez à votre convenance.

Réservez au frais pendant 12h.

 

 

Préparez les croustillants de brousse:

Mélangez la brousse de brebis avec la ciboulette. Salez et poivrez.

Coupez les feuilles de brick en 2.

Badigeonnez-les à l'aide d'un pinceau, avec un peu d'eau.

Posez sur chaque demi-feuille environ une c. à soupe de brousse.

Pliez et fermez comme pour un samoussa.

Faites revenir dans un peu d'huile de tournesol chaude, mais non brûlante. les chaussons doivent être bien dorés sur toutes les faces.

Vous pouvez préparer les croustillants une heure avant et les faire réchauffer au four à 100° (th.3) 15 minutes avant de servir.

 

 

Dressage des assiettes

Dans une assiette creuse, versez deux louches de gaspacho bien froid.

Posez un croustillant de brousse chaud.

Décorez de quelques fèves pelées et séparées en deux, de quelques feuilles de basilic, et de 2 brins de ciboulette.

Servez sans attendre.

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-yves - dans recettes
commenter cet article

commentaires

Marie Cuisine 10/05/2007 17:53

Suis pas très gaspacho et encore moins fèves... mais je trouve ton assiette bien présentée, et surtout appétissante. Faudrait peut-être que j'essaye ta recette...  Bises, Marie

GILLE Laurent 08/05/2007 22:43

Le dressage des assiettes est très difficile. Dans le temps j'en avais une vraiment sauvage qui mordait toujours les clients. J'ai jamais pu l'apprivoiser..
Ton blog est génial !
Meilleures salutations.
Laurent

jean-yves 10/05/2007 16:23

On ne se rend pas compte à quel point la cuisine est un métier dangereux....
Merci de ton passage, et de ton humour culinaire.
Salutations gardoises.

Présentation

  • : Un cuisinier chez vous
  • : Passionné de cuisine, je souhaite vous faire partager mes conseils et recettes. Les chanceux qui habitent dans le Gard peuvent rejoindre mon association "la Table des Epicuriens" pour tous les gourmands et gastronomes...
  • Contact

 

 



Avec personnalité, humour, élégance, folie, passion...

Selon vos préférences.



Formé comme apprenti-boucher sur le tas dès l'âge de 14 ans (métier auquel j'ai renoncé pour me consacrer à la commercialisation de produits régionaux), j'ai appris à aimer la cuisine dès mon plus jeune âge, près des fourneaux où officiait Janine, ma mère, à qui je réclamais constamment de "pastrouiller les farces" quand elle préparait ses cannellonis. Excellente cuisinière, ma mère nous a donné le goût de la cuisine du soleil, cette cuisine Languedocienne qui fleure bon les herbes de garrigue, la tomate et l'huile d'olive. J'ai donc mis la main à la pâte de très bonne heure. J'ai progressé tout seul dans la cuisine raffinée, lisant des livres. Mes chemins d'inspiration sont riches: la cuisine traditionnelle cévenole et languedocienne, les fêtes et cuisine du cochon (à laquelle je participe pour les découpages), toutes les nouvelles cuisines, comme celles de Bras (mon mentor), Nutile (ma référence), Pourcel (le goût), Lignac (son appétence), Pic (sa classe) ou Marx (son coté futuriste).  

Mes moments de libre, je les passe à préparer des dîners raffinés pour les amis qui me le commandent. Mieux même, ma passion pour la cuisine m'a conduit sur les pistes du marathon. Que faire en effet quand on aime "la bonne cuisine" ou "le bon mangé" comme disait mon grand-père et qu'on veut rester svelte et séduisant? Courir! Je suis devenu marathonien pour pouvoir continuer à profiter des plaisirs de la table. Et cela m'aide à cultiver mon épicurisme - se contenter de peu, mais du beau et de l'essentiel.  

Enfin, ce qui me fait le plus plaisir, c'est de partager des moments de joie. Quelle merveilleuse école de bonheur que la table partagée. Tout s'oublie, les soucis, les différences, et l'on apprend à s'apprécier en tant que convives car la cuisine et la dégustation rapprochent... 

C'est dans cet esprit que j'ai créé ce blog, pour partager avec vous quelques-uns de mes secrets culinaires...

Activités

La Table des Epicuriens 
Association Loi 1901
N° W301001239

 

- Cours de Cuisine

- Repas à Thème

- Semaine du Goût

- Visite des Marchés Ruraux

- Slow Food

- Fête du Cochon
(Charcuterie de cochon fermier avec recettes cévenoles) 

- Visite de caves
        _________

Les Gourmandises de Sébastien Bras







link
link
link
link

Jérôme Nutile




Recette du chef "Il était une fois la tomate" en vidéo
link

Un diner presque parfait à Marseille
Le 2 mai 2008

link





link


 

link



Olivier Roellinger

Afficher l'image en taille réelle






http://www.cuisine-corsaire.fr/videos.htm
http://maisons-de-bricourt.com/

Catégories