Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 septembre 2007 2 04 /09 /septembre /2007 18:18

 

A l’occasion du 30ème Anniversaire du Marathon de Paris auquel je participais pour la première fois cette année, je suis allé manger, comme je me l’étais promis, avec mon ami Eric, au restaurant de Cyril Lignac « le Quinzième ». Il faut dire que j’avais préparé mon coup. Je suis monté de mes Cévennes profondes les bras chargés de Pélardons à son intention, (Pélardons qui ont embaumé le compartiment du TGV et l’hôtel Ibis avant d’arriver à destination). Ce geste l’a tellement surpris (peu de gens, en effet, doivent arriver au restaurant avec un présent pour le chef) qu’il nous a offert l’apéritif. La soirée s’annonçait sous les meilleurs auspices…D’autant plus qu’avec un cadre feutré et  une clientèle composée aux trois-quarts de belles femmes, nous étions aux anges.

 

 

 Arrivée au resto, avec mon plateau de Pélardons

 

Mais ne nous égarons pas, nous étions venus pour manger. Le restaurant étant fermé le dimanche soir, nous y avons mangé à notre arrivée à Paris, ce qui nous a malheureusement contraints à rester raisonnables pour pouvoir affronter le bitume parisien le dimanche matin, sans faire trop d’entorses au régime scandinave dissocié.

Notre choix s’est donc porté sur le tartare de daurade à la mangue en entrée (recette que j’ai à maintes reprises servie chez moi avec toujours beaucoup de succès, au point que je pourrais même venir le remplacer au Quinzième J ).

Nous avons continué avec un bar cuit au four accompagné de lasagnes aux asperges et de calamars à la sétoise (la cuisson était parfaite, un régal…).

Nous n’avons pas résisté devant le « Passionnément Chocolat » pour clôturer en beauté ce délicieux repas.

Il faut tout de même avouer que nous avons accompagné chacun de ces plats d’un petit verre de vin blanc pour les poissons et rouge pour le chocolat.

J’ai été impressionné par l’importance de sa brigade, plus de dix personnes en salle et autant en cuisine, que l’on peut voir officier derrière une vitre. Avec un charisme peu commun, Cyril Lignac évolue dans la salle afin de s’assurer de la satisfaction de ses clients, prenant le temps (que l’on imagine pourtant rare et précieux) de discuter avec eux, et portant une attention particulière à ses nombreuses admiratrices, en venant leur servir lui-même le dessert, et en leur faisant goûter quelques-unes de ses nouveautés.

 

 

Chapeau Cyril, tu sais y faire !!!

Merci pour ces quelques heures de pur bonheur…

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-yves - dans Coups de coeur
commenter cet article

commentaires

Marie Cuisine 03/05/2007 17:39


J'ai découvert, hier, avec grand plaisir, ton blog grâce à un de tes commentaires laissé sur le mien. Je te remercie, car cela me permet de faire connaissance avec le tien.
 
Une belle expérience que le Marathon de Paris, et la cerise sur le gâteau, c'est la rencontre avec Cyril Lignac !
Tu es Gardois, a ce que j'ai pu lire... moi je le suis devenue, depuis 7 ans maintenant.
Bonne continuation, et à très bientôt. Bises, Marie

jean-yves 03/05/2007 18:13

Je suis gardois de naissance, et très attaché à mon terroir culinaire... La cuisine du Sud sous toutes ses formes est celle qui m'inspire le plus.  Je crois que c'est aussi ton cas d'après ce que j'ai pu voir sur ton blog.

PASCAL Claude 19/04/2007 21:06

Rien à dire ! Chapeau !
Beau parcours, belle réussite. Tous mes voeux de bonheur pour la suite.
Dès que tu t'installes, on accours !!!
@+

nuage de lait 04/04/2007 10:40

Quelle chance!!!
ca me plairait bien de m'installer à sa table  

Présentation

  • : Un cuisinier chez vous
  • : Passionné de cuisine, je souhaite vous faire partager mes conseils et recettes. Les chanceux qui habitent dans le Gard peuvent rejoindre mon association "la Table des Epicuriens" pour tous les gourmands et gastronomes...
  • Contact

 

 



Avec personnalité, humour, élégance, folie, passion...

Selon vos préférences.



Formé comme apprenti-boucher sur le tas dès l'âge de 14 ans (métier auquel j'ai renoncé pour me consacrer à la commercialisation de produits régionaux), j'ai appris à aimer la cuisine dès mon plus jeune âge, près des fourneaux où officiait Janine, ma mère, à qui je réclamais constamment de "pastrouiller les farces" quand elle préparait ses cannellonis. Excellente cuisinière, ma mère nous a donné le goût de la cuisine du soleil, cette cuisine Languedocienne qui fleure bon les herbes de garrigue, la tomate et l'huile d'olive. J'ai donc mis la main à la pâte de très bonne heure. J'ai progressé tout seul dans la cuisine raffinée, lisant des livres. Mes chemins d'inspiration sont riches: la cuisine traditionnelle cévenole et languedocienne, les fêtes et cuisine du cochon (à laquelle je participe pour les découpages), toutes les nouvelles cuisines, comme celles de Bras (mon mentor), Nutile (ma référence), Pourcel (le goût), Lignac (son appétence), Pic (sa classe) ou Marx (son coté futuriste).  

Mes moments de libre, je les passe à préparer des dîners raffinés pour les amis qui me le commandent. Mieux même, ma passion pour la cuisine m'a conduit sur les pistes du marathon. Que faire en effet quand on aime "la bonne cuisine" ou "le bon mangé" comme disait mon grand-père et qu'on veut rester svelte et séduisant? Courir! Je suis devenu marathonien pour pouvoir continuer à profiter des plaisirs de la table. Et cela m'aide à cultiver mon épicurisme - se contenter de peu, mais du beau et de l'essentiel.  

Enfin, ce qui me fait le plus plaisir, c'est de partager des moments de joie. Quelle merveilleuse école de bonheur que la table partagée. Tout s'oublie, les soucis, les différences, et l'on apprend à s'apprécier en tant que convives car la cuisine et la dégustation rapprochent... 

C'est dans cet esprit que j'ai créé ce blog, pour partager avec vous quelques-uns de mes secrets culinaires...

Activités

La Table des Epicuriens 
Association Loi 1901
N° W301001239

 

- Cours de Cuisine

- Repas à Thème

- Semaine du Goût

- Visite des Marchés Ruraux

- Slow Food

- Fête du Cochon
(Charcuterie de cochon fermier avec recettes cévenoles) 

- Visite de caves
        _________

Les Gourmandises de Sébastien Bras







link
link
link
link

Jérôme Nutile




Recette du chef "Il était une fois la tomate" en vidéo
link

Un diner presque parfait à Marseille
Le 2 mai 2008

link





link


 

link



Olivier Roellinger

Afficher l'image en taille réelle






http://www.cuisine-corsaire.fr/videos.htm
http://maisons-de-bricourt.com/

Catégories