Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 septembre 2007 7 02 /09 /septembre /2007 17:16

Chez nous la cuisine est une affaire de famille...
Aujourd'hui, au cours d'un déjeuner chez mes parents, ma soeur nous a régalés avec une entrée surprenante et savoureuse, aux accents exotiques.
Voici la recette de Myriam qui est en cuisine comme dans la vie: spontanée, créative et audacieuse...


DSC08188.JPG 

Ingrédients pour 6 personnes

pour le tartare
- 3 beaux maquereaux bien frais et bien brillants
- 2 échalotes 
- deux gousses d'ail
- 6 petits cornichons
- une demi cuillère à café de câpres
- 2 pruneaux séchés
- une pincée de curry
- une pincée de cumin moulu
- un petit jet de Tabasco
- du gros sel gris de Noirmoutier ( 1/2 cuillère à café)
- une pincée de piment d'Espelette
- 3 cuillères à soupe d'huile d'olive

pour le coulis
-  2 tomates coeur de boeuf
-  un demi-poivron rouge de belle taille
- deux branches d'estragon frais
- une poignée de basilic frais
- 3 cuillères à  soupe d'huile d'olive
- un peu de gros sel gris

Matériel : un cutter électrique pour mixer  le coulis - un couteau filet de sole (se trouve chez les couteliers spécialisés)

Je vous propose cette recette car elle est adaptable aux tout petits budgets. De plus, c'est un poisson sauvage, qui n'est pas menacé. Nous aurons donc une vraie préparation bio. 

Levez les filets de maquereau avec un bon filet de sole et ôtez la peau. 
Tranchez d'abord en lanières, puis en petits cubes de 2 mm
Versez dans un saladier et ajoutez l'huile d'olive, le sel, le piment d'Espelette
Taillez en petits cubes les cornichons, hachez les câpres, les pruneaux, les échalotes et l'ail  et ajoutez-les à la préparation
Ajoutez les autres ingrédients
Mélangez délicatement, filmez et mettez au frais au moins 1 heure. Vous mettrez aussi vos assiettes au réfrigérateur une heure avant de servir.

Préparez le coulis
Coupez les tomates en 2
Pressez rapidement les tomates pour ôter l'excédent de jus et de graines
Taillez le poivron  en très grosses lanières
Jetez dans le bol du mixer avec le basilic et l'estragon 
Ajoutez l'huile d'olive et le gros sel
Mixez  jusqu'à obtention d'une belle purée liquide couleur rouge orangé et réservez au frigo

Dressez sur l'assiette froide  une  à deux cuillères de tartare et un peu de coulis
Vous pouvez agrémenter votre assiette avec une tombée de trompettes de la mort (cornes d'abondance). Il faut les faire tremper après avoir sectionné le bas de la queue, et au besoin même ouvrir le tube pour ôter les petites brindilles qui risquent de s'y trouver. Egoutter. Jeter dans la poêle à sec. Quand ils ont rendu leur eau, ajouter un peu d'huile d'olive,  saler et servir
.

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-yves - dans recettes
commenter cet article

commentaires

Caroline 16/03/2009 12:00

Recette testée et approuvée hier soir.Miam miam, ça change du traditionnel tartare de saumon.

Présentation

  • : Un cuisinier chez vous
  • : Passionné de cuisine, je souhaite vous faire partager mes conseils et recettes. Les chanceux qui habitent dans le Gard peuvent rejoindre mon association "la Table des Epicuriens" pour tous les gourmands et gastronomes...
  • Contact

 

 



Avec personnalité, humour, élégance, folie, passion...

Selon vos préférences.



Formé comme apprenti-boucher sur le tas dès l'âge de 14 ans (métier auquel j'ai renoncé pour me consacrer à la commercialisation de produits régionaux), j'ai appris à aimer la cuisine dès mon plus jeune âge, près des fourneaux où officiait Janine, ma mère, à qui je réclamais constamment de "pastrouiller les farces" quand elle préparait ses cannellonis. Excellente cuisinière, ma mère nous a donné le goût de la cuisine du soleil, cette cuisine Languedocienne qui fleure bon les herbes de garrigue, la tomate et l'huile d'olive. J'ai donc mis la main à la pâte de très bonne heure. J'ai progressé tout seul dans la cuisine raffinée, lisant des livres. Mes chemins d'inspiration sont riches: la cuisine traditionnelle cévenole et languedocienne, les fêtes et cuisine du cochon (à laquelle je participe pour les découpages), toutes les nouvelles cuisines, comme celles de Bras (mon mentor), Nutile (ma référence), Pourcel (le goût), Lignac (son appétence), Pic (sa classe) ou Marx (son coté futuriste).  

Mes moments de libre, je les passe à préparer des dîners raffinés pour les amis qui me le commandent. Mieux même, ma passion pour la cuisine m'a conduit sur les pistes du marathon. Que faire en effet quand on aime "la bonne cuisine" ou "le bon mangé" comme disait mon grand-père et qu'on veut rester svelte et séduisant? Courir! Je suis devenu marathonien pour pouvoir continuer à profiter des plaisirs de la table. Et cela m'aide à cultiver mon épicurisme - se contenter de peu, mais du beau et de l'essentiel.  

Enfin, ce qui me fait le plus plaisir, c'est de partager des moments de joie. Quelle merveilleuse école de bonheur que la table partagée. Tout s'oublie, les soucis, les différences, et l'on apprend à s'apprécier en tant que convives car la cuisine et la dégustation rapprochent... 

C'est dans cet esprit que j'ai créé ce blog, pour partager avec vous quelques-uns de mes secrets culinaires...

Activités

La Table des Epicuriens 
Association Loi 1901
N° W301001239

 

- Cours de Cuisine

- Repas à Thème

- Semaine du Goût

- Visite des Marchés Ruraux

- Slow Food

- Fête du Cochon
(Charcuterie de cochon fermier avec recettes cévenoles) 

- Visite de caves
        _________

Les Gourmandises de Sébastien Bras







link
link
link
link

Jérôme Nutile




Recette du chef "Il était une fois la tomate" en vidéo
link

Un diner presque parfait à Marseille
Le 2 mai 2008

link





link


 

link



Olivier Roellinger

Afficher l'image en taille réelle






http://www.cuisine-corsaire.fr/videos.htm
http://maisons-de-bricourt.com/

Catégories